Entretien · Clara Chappaz, Directrice de La French Tech

Clara Chappaz et Delphine Remy-Boutang, fondatrice de la JFD, à la JFD Night dédiée à la célébration de la diversité et de l’innovation, à l’occasion des 10 ans de la French Tech.

 

En 10 ans, la French Tech a joué un rôle essentiel dans le développement de l’écosystème tech en France. Quels sont les principaux objectifs de la French Tech aujourd’hui et comment envisagez-vous son avenir ?

La French Tech a incontestablement joué un rôle primordial dans l’essor de la technologie en France ces dix dernières années. Forte de ses 25 000 start-up et de ses 1,1 million d’emplois directs et indirects, elle constitue une force motrice de l’économie française toujours plus intégrée dans les usages quotidiens des Françaises et Français.

Aujourd’hui, nous avons la conviction de la nécessité de promouvoir l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, aux profils plus diversifiés, souvent des femmes aux parcours plus atypiques, qui portent des projets à fort contenu technologique et industriel Leur objectif : relever les grands défis environnementaux et sociétaux de notre époque. 

 

L’inclusion des femmes dans le secteur de la technologie reste un défi. Comment la French Tech travaille-t-elle pour promouvoir la diversité et l’égalité des sexes dans l’industrie ?

Nous accordons une priorité majeure à la question de la parité au sein du secteur technologique, et ce pour deux raisons fondamentales. Tout d’abord, il y a une dimension éthique qui ne saurait être ignorée. Les professions du numérique ont un impact décisif sur notre futur, et cet avenir ne saurait être façonné efficacement sans la participation active des femmes, qui représentent la moitié de notre société ! Ensuite, il y a une considération économique tout aussi essentielle. La diversité des talents au sein des équipes favorise une prise de décision plus éclairée, contribuant ainsi au succès des entreprises.

Notre objectif est de faire de la tech un secteur où l’équité règne en maître, car nous croyons fermement que la diversité est un catalyseur d’innovation et de réussite.

 

Quelles sont les initiatives clés que vous avez lancées ou soutenues pour encourager les femmes à rejoindre et à réussir dans le domaine de la technologie et de l’entrepreneuriat ?

En 2022, nous avons impulsé un travail collaboratif grâce aux retours d’expérience des start-up du French Tech Next40/120. Quelques mois plus tard, nous avons publié le Pacte Parité qui comprend 5 engagements, visant à agir concrètement sur des problématiques structurelles : la gouvernance, la formation, le recrutement, la représentation et la parentalité. Avec ce pacte, les start-up s’engagent à mettre en place des actions concrètes pour atteindre les objectifs établis. Ce pacte définit également huit pistes de travail pour proposer des solutions concrètes à mettre en œuvre pour les start-up. Aujourd’hui, nous comptons près de 200 signataires au sein de l’écosystème.

 

La technologie évolue rapidement. Comment la French Tech aborde-t-elle l’innovation et l’adaptation aux tendances émergentes pour maintenir la compétitivité de la France dans le secteur tech ?

Notre écosystème est davantage porté sur les innovations de rupture et nous en sommes le témoin. Par exemple, la dernière promotion du FT120/Next40 compte 24 start-up dans le secteur de la DeepTech. Ce secteur est reconnu comme un enjeu primordial et stratégique pour l’Etat, et bénéficie en ce sens d’une aide importante tant en termes de financement que d’accompagnement.  

En collaboration avec Bpifrance et le SGPI (Secrétariat Général Pour l’Investissement), nous avons lancé en juin dernier le programme French Tech 2030 pour soutenir les acteurs émergents œuvrant dans les secteurs clés tels que définis dans le plan France 2030 (numérique, énergie, aéronautique…). Les entreprises sélectionnées sont celles qui permettront à la France d’atteindre une souveraineté industrielle et technologique. Ainsi, notre capacité à faire émerger les French Tech 2030 est une condition indispensable pour placer la France parmi les grandes puissances économiques, car nous devons être les premiers parmi la nouvelle vague technologique. 

 

La French Tech fait partie des fidèles partenaires de la JFD. Que représente cet engagement et en quoi est-il essentiel de le porter avec la JFD ? 

Œuvrer pour un écosystème Tech plus paritaire est un travail collectif. Nous ne pouvons pas travailler en silo et il est important que tous les acteurs soient unis : la parité n’est pas une question d’altruisme, c’est une source de croissance.  Le travail mené depuis 12 ans par la JFD est remarquable puisqu’elle agit à tous les niveaux pour permettre à toutes les femmes de prendre leur place dans l’économie. 

Enfin, grâce à ses actions, elle permet de mettre en avant de nombreuses femmes aux parcours admirables dans le secteur et ainsi de susciter des vocations auprès de toutes celles qui hésitent encore. Alors bravo la JFD ! 

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Articles similaires

Newsletter Novembre · JFD Voices

>> https://mailchi.mp/thebureau/voices-jfd-novembre2023 Bonjour à toutes et à tous, C’est parti ! La 12ème promotion du prix les Margaret, seul prix tech féminin sous le haut patronage